Comment avoir une bonne nuit de sommeil dans une auberge de jeunesse

Posté le 19 octobre 2016

Auberges de jeunesse - Un bon sommeil dans une auberge

Partager un dortoir dans une auberge de centre-ville ? Voici comment vous assurer un solide repos, peu importe ce que les autres routards ont en tête...

1. Avoir une chambre privée (ou presque privée)

Jolie évidemment, les chambres privées vous donnent une touche en plus de contrôle sur le bruit, l'éclairage et ainsi de suite - mais à moins que vous ayez réussi à trouver une auberge avec des murs insonorisés, vous serez toujours en mesure d'entendre ce qui se passe à l'extérieur. Prendre une chambre privée est moins cher que vous pourriez penser, surtout si vous choisissez une auberge moins centrale ou vous regroupez avec des amis pour avoir une chambre de taille moyenne avec salle de bains privative. Fondamentalement, si le sommeil compte vraiment pour vous ne sautez pas directement sur un dortoir avec l'offre la moins chère - considérez vos finances et les tarifs de l'auberge et voyez ce que vous pouvez raisonnablement vous permettre.

2. S'équiper

Que faites-vous quand vous essayez de roupiller un peu durant un vol de nuit ? Vous prenez le kit de confort et sortez les bouchons d'oreille et le masque oculaire. Faites la même chose dans le dortoir. Si vous savez que vous avez le sommeil très léger et vous ne pouvez pas vous permettre des chambres privées, investissez dans quelques bons bouchons d'oreille réutilisables avant de prendre la route - ça sera beaucoup moins de tracas que de constamment se refournir des mousses jetables ou des bouchons en silicone. Quant aux masques oculaires, vous avez gardé ceux de l'avion, évidemment...

3. Avoir une bonne routine

La «Routine» peut résonner comme le baiser de la mort pour un voyage en sac à dos. Mais il ne s'agit pas de tous les soirs - seulement ceux où vous n'êtes pas en train de faire la fête et vous voulez récupérer du sommeil. Prendre une douche avant de vous coucher; se faire une tasse de tisane ou de chocolat chaud (pas de caféine, évidemment); lire tranquillement pendant une heure. Peu importe ce qui fonctionne.

4. Créer un espace "bien à vous"

Certains voyageurs peuvent dormir à peu près partout avec un matelas, mais si vous êtes un peu insomniaque vous verrez qu’un peu de confort chez soi aide. Faites ce que vous pouvez pour faire en sorte que vous sentir mieux dans votre espace de couchage - placez vos livres en ligne contre le mur, attachez des perles ou des foulards autour du cadre de lit... nous avons même vu des voyageurs décorer leur lit avec leurs jouets en peluche préférés. Encore une fois, peu importe ce qui fonctionne. Vous pouvez aussi placer vos photos, mais soyez prudent d'utiliser des punaises; vous ne voulez pas laisser des traces grasses sur les murs du dortoir.

5. Soyez persuasif

Les dortoirs de l'auberge sont des espaces partagés et des espaces partagés sont aussi synonymes de négociation. Faites-vous des amis avec vos compagnons de voyage et essayez d'être accueillant avec eux - vous verrez qu’en retour, ils seront prêts à vous donner un peu de paix et du calme si vous demandez gentiment (ou fermement). Il ne faut surtout pas vous ruer vers eux avec un tas de demandes dès votre arrivée !